15/12/2023

Le comptage particulaire dans le pharma

Comptage de particules - Considérations pour les applications pharmaceutiques

Aujourd’hui, mon exploration commence par un focus sur les classifications de salles blanches et la criticité de la distribution de la taille des particules. Je vais éclairer sur la manière dont ces classifications impactent le choix des compteurs de particules et la nécessité de choisir des instruments alignés avec les exigences spécifiques de chaque salle blanche.

Ensuite, j’explorerai les lieux et techniques d’échantillonnage, soulignant l’importance de comprendre le flux de processus, d’identifier les points de contrôle critiques, et de choisir stratégiquement les emplacements des sondes pour un suivi précis et représentatif des particules.

Puis, j’examinerai comment des conditions environnementales comme la température, l’humidité et les schémas de flux d’air influencent significativement la précision du comptage des particules.

Une attention particulière sera accordée au remplissage aseptique et aux environnements isolateurs, où je mettrai en lumière les défis uniques de maintien des conditions ultra-propres et le besoin de méthodes de comptage de particules spécialisées.

Enfin, je plongerai dans le rôle des filtres HEPA pour maintenir l’intégrité de la salle blanche, couvrant des aspects allant du test initial d »intégrité des filtres aux évaluations continues et l’importance d’une documentation méticuleuse pour la conformité réglementaire.

Votre objectif est de maintenir les plus hauts standards de propreté et de contrôle de la contamination dans vos processus ? Eh bien, ceci est pour vous !

A. Classifications de salle blanche et distribution de la taille des particules

Une salle blanche dans la fabrication pharmaceutique est un environnement contrôlé avec une qualité d’air réglementée et un niveau minimal de polluants tels que la poussière, les microbes aéroportés et les particules en aérosol, essentiel pour maintenir la stérilité des produits et prévenir la contamination.

Donc, s’il y a besoin d’un niveau minimal de particules, il y a besoin de comptage de particules, et donc de compteurs de particules, n’est-ce pas ?

Les salles blanches sont classées en fonction du nombre maximal de particules autorisé par mètre cube. Les classifications des salles blanches influencent directement le choix du compteur de particules, les classifications supérieures nécessitant des instruments plus sensibles. De plus, considérer la distribution de la taille des particules dans l’environnement de la salle blanche est crucial pour sélectionner des compteurs qui surveillent efficacement la gamme spécifique de particules pertinente pour les processus menés dans cette salle blanche. Cette sélection stratégique assure la conformité avec les normes réglementaires et aide à maintenir le niveau de propreté souhaité.

Impact des classifications de salles blanches

Définition des classifications de salles blanches

Les salles blanches sont catégorisées en fonction du nombre maximal autorisé de particules par mètre cube dans une gamme de tailles spécifiée. La norme ISO 14644-1 définit ces classifications.

Rigueur des normes

Les classifications de salles blanches supérieures (par exemple, la Classe ISO 5) ont des limites de comptage de particules plus strictes par rapport aux classifications inférieures (par exemple, la Classe ISO 7). Cela signifie que l’air dans ces salles blanches doit avoir une concentration en particules plus faible pour répondre aux exigences réglementaires.

Exigences de calibration et de validation

Les compteurs de particules utilisés dans les salles blanches doivent être calibrés et validés régulièrement pour garantir leur précision. La fréquence et les normes de calibration seront influencées par la classification de la salle blanche.

Intégration avec les systèmes de surveillance environnementale

Les compteurs de particules utilisés dans les classifications de salles blanches supérieures sont souvent intégrés dans des systèmes de surveillance environnementale plus larges qui fournissent des données en temps réel et des alarmes pour une réponse immédiate à tout écart par rapport aux normes de propreté définies.

B. Lieux et techniques d’échantillonnage

Sélectionner des lieux et techniques d’échantillonnage appropriés est essentiel pour un comptage précis des particules.

1. Comprendre le flux de processus

Familiarisez-vous avec le flux de matériaux et de personnel dans l’environnement de fabrication. Identifiez les points clés où le suivi des particules est le plus critique.

2. Considérer les points de contrôle critiques

Identifiez les zones critiques dans le processus où la contamination par des particules peut avoir le plus grand impact sur la qualité du produit. Cela peut inclure les lignes de remplissage, les zones de mélange et les zones de traitement stérile.

3. Placement pour un échantillonnage représentatif

Assurez-vous que les compteurs de particules sont stratégiquement placés pour fournir des échantillons représentatifs de l’air dans l’environnement. Considérez des facteurs tels que les schémas de flux d’air, la disposition des équipements et les sources potentielles de particules.

4. Éviter les perturbations directes du flux d’air

Positionnez les compteurs de particules loin des perturbations directes du flux d’air, comme près des conduits de ventilation ou des ventilateurs, pour éviter des comptes de particules artificiellement élevés.

5. Utiliser l’échantillonnage isocinétique

L’échantillonnage isocinétique implique d’aspirer l’air dans le compteur de particules à la même vitesse qu’il circule dans l’environnement. Cela aide à garantir que les particules sont collectées et mesurées avec précision.

6. Sélectionner les emplacements de sondes appropriés

Utilisez des sondes d’échantillonnage pour collecter des échantillons d’air à des points spécifiques. Les sondes doivent être placées à des hauteurs et des emplacements pertinents pour le processus et représentatifs de l’environnement de la salle blanche.

7. Considérer les sources de contamination

Identifiez les sources potentielles de contamination par des particules, telles que l’équipement, le personnel et les matériaux. Placez les compteurs de particules stratégiquement pour surveiller les zones où ces sources peuvent avoir le plus grand impact.

8. Mettre en place un plan de surveillance

Développez un plan de surveillance complet qui décrit les emplacements des compteurs de particules, la fréquence de l’échantillonnage et les paramètres spécifiques surveillés (par exemple, les gammes de taille de particules).

9. Enregistrer et analyser les données

Gardez des registres complets des données de comptage des particules et effectuez des analyses régulières. Recherchez des tendances ou des anomalies qui peuvent indiquer des changements dans les conditions environnementales ou des problèmes potentiels avec les sources de contamination.

10. Répondre rapidement aux écarts

Établissez des procédures pour répondre aux écarts par rapport aux normes de propreté établies. Cela peut impliquer d’enquêter sur la source de l’écart et de mettre en œuvre des actions correctives.

C. Conditions environnementales

Des facteurs environnementaux comme la température, l’humidité et les schémas de flux d’air jouent un rôle crucial dans la précision du comptage des particules. Voici comment ces conditions doivent être considérées lors de la sélection et de l’utilisation des compteurs de particules dans les processus pharmaceutiques :

1.  Température

Effet sur la densité de l’air : La température influence la densité de l’air. À mesure que la température augmente, la densité de l’air diminue, affectant le mouvement et le comportement des particules dans l’air.

Impact sur le mouvement des particules : Dans les zones à températures plus élevées, les particules peuvent se disperser plus facilement en raison de la densité d’air réduite. Cela peut influencer la distribution et la concentration des particules dans l’environnement.

Risque de Condensation : Dans des environnements à forte humidité, il existe un risque de condensation sur les composants internes du compteur de particules optique, ce qui peut interférer avec son fonctionnement et sa précision.

2. Humidité

Sensibilité à l’étalonnage : L’humidité peut affecter l’étalonnage des compteurs de particules optiques, car les variations des niveaux d’humidité peuvent modifier l’indice de réfraction de l’air et les caractéristiques de diffusion des particules.

Agglomération des particules : Des niveaux élevés d’humidité peuvent entraîner l’agglomération des particules, où de plus petites particules se combinent pour former des plus grandes, pouvant ainsi entraîner des mesures inexactes de la distribution de la taille des particules.

Risque de condensation : Dans des environnements à forte humidité, il existe un risque de formation de condensation sur les composants internes du compteur de particules optique, ce qui peut interférer avec son fonctionnement et sa précision.

3. Modèles de Flux d’Air

Distribution des Particules : Comprendre les modèles de flux d’air dans l’environnement est crucial. Les zones à faible circulation d’air ou stagnantes peuvent entraîner une accumulation localisée de particules, tandis que les zones à fort flux d’air peuvent disperser les particules plus uniformément.

Placement des Compteurs de Particules : Prendre en compte la direction et la vitesse du flux d’air lors du positionnement des compteurs de particules. Assurez-vous qu’ils sont situés dans des zones où ils peuvent capturer des échantillons représentatifs de l’air.

Utilisation des Systèmes de Traitement de l’Air : Les systèmes de traitement de l’air, y compris les systèmes HVAC et la ventilation, peuvent influencer les modèles de flux d’air. Assurez-vous que ces systèmes sont correctement conçus et maintenus pour soutenir un flux d’air constant et la dispersion des particules.

4. Intégration avec les Systèmes de Surveillance Environnementale

Surveillance en Temps Réel et Alertes : Intégrez les compteurs de particules avec des systèmes de surveillance environnementale (EMS) qui suivent la température, l’humidité et le flux d’air. Cela permet des ajustements en temps réel et une réponse immédiate à toute déviation des conditions environnementales spécifiées.

5. Tenue de Registres et Analyse des Données

Maintenir des Registres Détaillés : Conservez des registres complets des conditions environnementales, y compris les niveaux de température et d’humidité, pendant les activités de comptage des particules. Ces informations sont essentielles pour l’interprétation et la validation des données.

Corrélation des Données Environnementales avec les Comptes de Particules : Analysez les données environnementales aux côtés des données de comptage des particules pour identifier toute corrélation ou tendance. Cela peut aider à comprendre comment les changements dans les conditions environnementales peuvent affecter les niveaux de particules.

D. Environnements de Remplissage Aseptique et Isolateurs

Les environnements de remplissage aseptique et les isolateurs nécessitent des techniques de comptage de particules spécialisées en raison de leur nature critique.

1. Exigences de Propreté

Défi : Les environnements de remplissage aseptique et les isolateurs nécessitent un niveau exceptionnellement élevé de propreté pour prévenir la contamination.

Considération : Les compteurs de particules utilisés dans ces environnements doivent être capables de détecter des niveaux extrêmement faibles de particules pour assurer la conformité avec des normes de propreté strictes.

2. Risque de Contamination des Produits

Défi : La contamination de produits remplis aseptiquement peut avoir des conséquences graves sur la sécurité des patients et l’intégrité du produit.

Considération : Les compteurs de particules doivent être positionnés stratégiquement pour surveiller les zones critiques, telles que la zone de remplissage et l’environnement de l’isolateur, où le risque de contamination est plus élevé.

3. Intégration avec la Technologie d’Isolation

Défi : Les environnements d’isolateurs sont conçus pour fournir une barrière physique entre les opérateurs et le processus aseptique. Cela peut rendre difficile l’accès et le positionnement efficace des compteurs de particules.

Considération : Les compteurs de particules conçus pour les environnements d’isolateurs doivent avoir des caractéristiques qui permettent une intégration facile avec la technologie d’isolation, telles que des sondes d’échantillonnage spécialisées ou des capacités de surveillance à distance.

4. Accès Réduit des Opérateurs

Défi : Les opérateurs dans les environnements de remplissage aseptique et d’isolateurs ont un accès limité à la zone de traitement, rendant difficile le placement et la maintenance des compteurs de particules.

Considération : Les compteurs de particules doivent être conçus pour une installation et une maintenance facile dans des zones à accès restreint. Cela peut impliquer des caractéristiques telles que des sondes d’échantillonnage longues ou des capacités de surveillance à distance.

5. Minimiser les Perturbations du Flux d’Air

Défi : Les environnements de remplissage aseptique ont souvent des modèles de flux d’air soigneusement contrôlés pour maintenir la propreté. L’introduction d’un compteur de particules peut perturber ces modèles de flux d’air.

Considération : Les compteurs de particules doivent être positionnés de manière à minimiser l’interférence avec le flux d’air tout en fournissant des données de comptage de particules précises et représentatives.

6. Exigences de Validation et de Conformité

Défi : Les environnements de remplissage aseptique et les isolateurs sont soumis à des exigences réglementaires strictes. Tout équipement, y compris les compteurs de particules, doit répondre à ces normes de conformité.

Considération : Les compteurs de particules utilisés dans ces environnements doivent être validés pour démontrer leur précision et leur conformité avec les directives réglementaires. Des activités régulières de calibration et de validation doivent également être établies.

7. Surveillance en Temps Réel et Alarmes

Défi : Une réponse rapide aux écarts par rapport aux normes de propreté est cruciale dans les environnements de remplissage aseptique et les isolateurs.

Considération : Les compteurs de particules doivent être intégrés à des systèmes de surveillance en temps réel qui fournissent des alertes immédiates en cas de conditions hors spécifications, permettant une action corrective rapide.

E. Filtres HEPA et Intégrité des Salles Blanches

Les filtres HEPA jouent un rôle crucial dans le maintien de l’intégrité des salles blanches.

1. Test d’Intégrité Initial des Filtres

Objectif

  • Avant qu’une salle blanche ne soit mise en opération, un test d’intégrité initial des filtres est effectué pour s’assurer que tous les filtres HEPA fonctionnent correctement.

Processus

  • Un générateur d’aérosol portable est utilisé pour introduire une concentration connue de particules de test (généralement dans la gamme de taille de 0,3 microns) dans l’environnement de la salle blanche.
  • Des compteurs de particules sont stratégiquement placés en aval des filtres HEPA. Ces compteurs détectent et quantifient le nombre de particules passant à travers les filtres.

2. Comptage en Amont et en Aval

Comparaison des Comptes de Particules

  • Des compteurs de particules sont utilisés pour mesurer simultanément les comptes de particules à la fois en amont (avant le filtre) et en aval (après le filtre) de chaque filtre HEPA.

Résultat Attendu

  • Idéalement, le compte de particules en aval devrait être considérablement inférieur au compte en amont. Cela indique que le filtre HEPA élimine efficacement les particules de l’air.

3. Calcul de l’Efficacité du Filtre

Calcul de l’Efficacité

  • L’efficacité du filtre est calculée en utilisant la formule suivante :
    • Efficacité (%) = (1 – (Compte en Aval / Compte en Amont)) x 100%
  • Un pourcentage d’efficacité plus élevé indique une meilleure performance du filtre.

4. Critères d’acceptation

Normes industrielles

  • Les critères d’acceptation des performances des filtres HEPA sont généralement établis conformément aux normes industrielles et aux directives réglementaires.

Exigence de conformité

  • Le filtre doit atteindre ou dépasser le seuil d’efficacité spécifié pour être considéré comme conforme.

5. Test d’intégrité régulier

Fréquence des tests

  • Après la validation initiale, les tests d’intégrité routiniers des filtres HEPA sont effectués à intervalles réguliers (par exemple, trimestriellement ou semestriellement) pour garantir des performances continues.

6. Détection des fuites ou des dysfonctionnements

Système d’alerte précoce

  • Les compteurs de particules sont suffisamment sensibles pour détecter même des fuites mineures ou des dysfonctionnements dans les filtres HEPA qui pourraient compromettre leur efficacité.

Réponse immédiate

  • Si un écart par rapport à l’efficacité attendue est détecté, une action corrective immédiate peut être entreprise pour enquêter et résoudre le problème.

7. Maintien de l’intégrité des salles blanches

Prévention de la contamination

  • En assurant le bon fonctionnement des filtres HEPA, les salles blanches maintiennent leur intégrité en éliminant efficacement les contaminants et particules en suspension dans l’air.

Sécurité et qualité des produits

  • Cela contribue à la sécurité et à la qualité globales des produits fabriqués dans l’environnement stérile.

8. Documentation et tenue des dossiers

Conformité réglementaire

  • Toutes les activités de test d’intégrité des filtres HEPA, y compris les résultats et toutes les actions correctives prises, doivent être minutieusement documentées pour démontrer la conformité aux exigences réglementaires.

Compteurs de particules et MIRRHIA FACILITY®

Je ne peux pas vous laisser maintenant sans vous présenter notre EMS (Système de Surveillance Environnementale) MIRRHIA FACILITY®. MIRRHIA FACILITY® se distingue comme une solution idéale pour intégrer des compteurs de particules mobiles et fixes dans les environnements pharmaceutiques, en particulier dans le cadre exigeant des salles blanches. Et comme nous aimons le dire, ce qui est magique avec Mirrhia, c’est que vous pouvez connecter presque toutes les marques bien connues de compteurs de particules sur le marché.

Notre système est méticuleusement conçu pour s’aligner sur les classifications rigoureuses des salles blanches, garantissant que les compteurs de particules sont intégrés de manière transparente dans les systèmes de surveillance des salles blanches plus larges.

La technologie avancée de Mirrhia Facility permet l’acquisition de données en temps réel et des systèmes d’alarme, fournissant des alertes immédiates pour toute déviation par rapport aux normes de propreté définies. Cette fonctionnalité est indispensable pour maintenir le haut niveau de propreté requis dans la fabrication pharmaceutique.

En intégrant notre système EMS qui suit la température, l’humidité et le flux d’air, MIRRHIA FACILITY® offre une solution complète qui améliore non seulement la précision du comptage des particules, mais garantit également que ces facteurs environnementaux critiques sont continuellement surveillés et gérés pour des performances optimales de la salle blanche.

Il y a bien plus à dire sur MIRRHIA FACILITY®. Si vous souhaitez en savoir plus ou obtenir une démonstration complète de nos solutions, contactez-nous.

Autres actualités
Laborama 2024
Évènemment and MIRRHIA LABS® 21 Feb 2024

Laborama 2024

Rejoignez-nous les 14 et 15 mars au stand A13 à Brussels Expo
Monitoring de température et d’humidité en laboratoire
MIRRHIA LABS® 19 Feb 2024

Monitoring de température et d’humidité en laboratoire

Améliore l’efficacité de ton laboratoire grâce à des solutions de surveillance avancées. Garantis la qualité et la conformité sans effort.
Compteurs particulaires | Études de cas et EMS dans le pharma
Comptage Particulaire and EMS 02 Feb 2024

Compteurs particulaires | Études de cas et EMS dans le pharma

Ainsi se termine ce merveilleux voyage dédié au monde des compteurs de particules.
Comptage Particulaire – Qualité et Conformité
Comptage Particulaire, Législation, and MIRRHIA FACILITY® 07 Dec 2023

Comptage Particulaire – Qualité et Conformité

Comptage des Particules – Qualité pharmaceutique et Conformité
Les Compteurs Particulaires et le Monitoring Environnemental
Comptage Particulaire and MIRRHIA FACILITY® 06 Dec 2023

Les Compteurs Particulaires et le Monitoring Environnemental

Comptage de particules - Considérations pour les applications pharmaceutiques
L’EMS dans le pharma
EMS and MIRRHIA FACILITY® 06 Dec 2023

L’EMS dans le pharma

Le rôle crucial de l'EMS dans l'industrie pharmaceutique
L’EMS du futur
EMS and MIRRHIA FACILITY® 05 Dec 2023

L’EMS du futur

L'EMS/FMS d'aujourd'hui et de demain – une solution Mirrhia
L’annexe 11 et les systèmes informatisés
Législation 04 Dec 2023

L’annexe 11 et les systèmes informatisés

L’Annexe 11 en Europe et le 21 CFR part 11 côté US, les reglementations en matière de systèmes informatisés comme l'EMS.
Mirrhia – ContaminExpo 2023
Évènemment 03 Dec 2023

Mirrhia – ContaminExpo 2023

Cette année encore, nous serons présents à Paris, afin de vous présenter nos solutions de surveillance environnementale et notamment MIRRHIA LABS® et MIRRHIA FACILITY®.