07/12/2023

Comptage Particulaire – Qualité et Conformité

Comptage des Particules – Qualité pharmaceutique et Conformité
Dans l’industrie pharmaceutique, assurer la qualité du produit et la conformité aux normes réglementaires est obligatoire, vous connaissez le principe, n’est-ce pas ?

La contamination par les particules peut avoir des implications significatives sur la sécurité et l’efficacité de votre produit. Cela nécessite l’utilisation de technologies avancées de comptage de particules. Cet article vise à vous fournir des informations complètes en ce qui concerne ces normes dans le contexte spécifique des processus de fabrication pharmaceutique.

Juste un petit rappel avant de commencer… Mirrhia vous propose une solution de prise en charge des compteurs de particules appelée MIRRHIA FACILITY®. Notre solution est conforme à la réglementation la plus stricte existante.

Comprendre le Comptage des Particules dans les Processus Pharmaceutiques

1.     Comptage des Particules et Assurance Qualité du Produit

Le comptage des particules est un aspect crucial (oui, j’aime ce mot) de la fabrication pharmaceutique, car il aide à identifier et contrôler les sources potentielles de contamination. Il a un impact direct sur l’assurance de la qualité du produit en permettant une mesure précise et un contrôle des niveaux de contamination.

a. Prévention de la Contamination

La prévention de la contamination dans la fabrication pharmaceutique est un aspect crucial où le comptage précis des particules émerge comme un outil indispensable. Il joue un rôle majeur dans l’identification précoce des sources potentielles de contamination, permettant une intervention immédiate et efficace. En suivant méticuleusement et en quantifiant la matière particulaire dans l’environnement de production, les fabricants peuvent rapidement identifier et résoudre les problèmes qui, s’ils ne sont pas contrôlés, pourraient conduire à des impuretés dans le produit.

De plus, la mise en place de systèmes de comptage de particules assure l’intégrité du processus de fabrication en facilitant la détection de particules étrangères qui pourraient compromettre de manière significative la qualité et la sécurité des produits pharmaceutiques finaux. Ce niveau de vigilance est instrumental pour maintenir les normes élevées attendues par les autorités réglementaires, les professionnels de la santé et les patients, protégeant contre les risques associés à la contamination et renforçant la confiance placée dans ces produits vitaux.

b. Cohérence des Lots

La cohérence des lots garantit que chaque produit atteignant le consommateur maintient les mêmes normes élevées de qualité et d’efficacité. L’essence de cette cohérence réside dans le contrôle précis du profil des particules tout au long du processus de fabrication. Atteindre un profil de particules uniforme n’est pas une simple aspiration, mais une exigence stricte, car elle est directement corrélée à l’uniformité de la qualité du produit final.

Le comptage précis des particules joue un rôle critique dans cet aspect, offrant une mesure claire et quantifiable du contenu particulaire de chaque lot. Cela permet aux fabricants de garantir que, du premier comprimé à la dernière fiole produite, il y a une variabilité minimale, et que chaque unité est une représentation fidèle de la qualité prévue.

Les avantages d’une telle adhésion rigoureuse à la cohérence de lot à lot sont multiples, allant au-delà de la conformité réglementaire pour incarner la confiance et la sécurité que les patients placent dans les produits pharmaceutiques. Grâce à l’application méticuleuse des technologies de comptage des particules, les fabricants peuvent détecter et corriger les écarts en temps réel, abordant ainsi préventivement les problèmes de qualité potentiels avant qu’ils ne s’aggravent. Cette vigilance dans le suivi et le contrôle non seulement rationalise le processus de fabrication, mais instille également la confiance chez les prestataires de soins de santé et les patients que le médicament prescrit fonctionnera comme prévu, à chaque fois.

Dans le grand schéma des choses, cet engagement envers la cohérence face à la variabilité naturelle est ce qui sous-tend le dévouement inébranlable de l’industrie à l’assurance qualité et à la sécurité des patients.

2.     Comptage des Particules et Conformité

Les agences réglementaires imposent des directives strictes sur la fabrication pharmaceutique pour protéger la santé publique. Un comptage précis des particules est une exigence fondamentale pour respecter ces normes, garantissant que les produits répondent ou dépassent les seuils de qualité définis.

Sous cette section, vous découvrirez une variété de lignes directrices établies avec des références au comptage des particules :

Réglementations de la FDA

Titre 21 CFR Partie 211 (Bonnes Pratiques de Fabrication Actuelles pour les Produits Pharmaceutiques Finis)

Dans la section 211.110, l’accent est mis sur les aspects critiques de l’échantillonnage et des tests de matériaux en cours de processus et de produits pharmaceutiques, avec un accent particulier sur le contrôle de la contamination par les matières particulaires. Le règlement exige que des procédures soient établies et suivies pour garantir que les matériaux en cours de processus et les produits pharmaceutiques ont la bonne identité, la force, la qualité et la pureté en contrôlant les contaminants particulaires potentiels.

Il insiste sur l’importance de contrôles adéquats sur ces processus, y compris l’établissement de spécifications, de normes, de plans d’échantillonnage et de procédures de test scientifiquement solides et appropriés.

L’objectif est de détecter une variabilité inacceptable dans le processus ou le matériel, qui peut être indicatif d’une détérioration de la qualité.

Par exemple, le comptage des particules devient une mesure de contrôle de la qualité vitale pour prévenir la contamination des produits pharmaceutiques par des matières particulaires qui pourraient affecter la sécurité, l’efficacité ou la stabilité. Pour garantir la conformité, les fabricants pharmaceutiques doivent disposer de méthodes et de processus validés pour surveiller les niveaux de particules et doivent enquêter sur toute déviation par rapport aux normes établies qui peuvent survenir pendant la production.

La section 211.160 aborde spécifiquement les exigences générales pour les contrôles de laboratoire utilisés dans la fabrication pharmaceutique.

Bien que cette section ne mentionne pas explicitement le comptage des particules, elle établit le contexte plus large pour toutes les procédures de test en laboratoire qui incluraient le comptage des particules comme une activité de laboratoire nécessaire pour garantir que les produits pharmaceutiques répondent à leurs spécifications de qualité et de pureté.

Selon cette section, les contrôles de laboratoire doivent inclure des méthodes de test scientifiquement solides conçues pour garantir que les matières premières, les matières en cours de processus et les produits finis sont conformes aux normes établies d’identité, de force, de qualité et de pureté.

Dans ces contrôles, si le comptage des particules est une méthode de test requise pour un produit pharmaceutique particulier, la section exige qu’il soit effectué conformément à des protocoles établis qui ont été démontrés comme étant précis, sensibles, spécifiques et reproductibles.

Cela impliquerait l’étalonnage et l’entretien de l’équipement, comme les compteurs de particules, une documentation appropriée des processus de test, et la mise en œuvre de normes garantissant que les solutions et les réactifs utilisés dans les tests sont préparés et étiquetés correctement. La section exige également que toute déviation par rapport aux procédures opérationnelles standard (SOP) soit enregistrée et justifiée, ce qui est crucial pour maintenir la conformité aux BPF dans le contexte du comptage de particules ou de tout autre test de laboratoire effectué.

Orientations pour l’industrie : Produits pharmaceutiques stériles produits par traitement aseptique — Bonnes Pratiques de Fabrication Actuelles

Le comptage des particules dans les environnements de salles blanches est un élément critique souligné dans les « Orientations pour l’Industrie : Produits Pharmaceutiques Stériles Produits par Traitement Aseptique — Bonnes Pratiques de Fabrication Actuelles » de la FDA.

Ces orientations insistent sur la nécessité de programmes de surveillance environnementale complets, incluant un comptage rigoureux des particules. Ceci garantit que la qualité de l’air dans les zones propres répond à la classe de propreté spécifiée, surtout la classe ISO 5 pour les zones où le produit et les surfaces critiques sont exposés.

La fréquence de surveillance doit correspondre aux opérations de production et être suffisamment fréquente pour garantir que la salle blanche maintient les normes requises. Le comptage des particules est effectué à l’aide d’instruments capables de détecter des particules de 0,5 microns et plus, une action immédiate étant requise si les niveaux de particules dépassent les limites d’action prédéfinies.

Il précise en outre que le comptage des particules doit être effectué dans des conditions statiques et dynamiques pour évaluer réellement la qualité de l’environnement.

Les conditions dynamiques — lorsque le personnel et l’équipement sont en opération — fournissent une mesure plus représentative du défi particulaire rencontré pendant la production. Les données collectées doivent être méticuleusement documentées, examinées pour détecter les tendances et utilisées pour stimuler l’amélioration continue du contrôle environnemental.

Des plaques de sédimentation peuvent être utilisées pour compléter la surveillance des particules en suspension dans l’air, mais elles ne peuvent pas remplacer les méthodes d’échantillonnage actif de l’air. Cette approche proactive du comptage des particules est cruciale pour maintenir la stérilité de l’environnement de traitement aseptique, assurant finalement la sécurité et l’efficacité des produits pharmaceutiques stériles produits.

Réglementations de l’EMA

EudraLex – Volume 4 : Directives des Bonnes Pratiques de Fabrication (GMP) – Annexe 1

L’annexe 1, qui traite de la fabrication de produits médicinaux stériles, fournit des lignes directrices complètes sur le comptage des particules comme aspect clé de la surveillance environnementale.

Les directives soulignent l’importance de maintenir un environnement contrôlé pour minimiser la contamination par les particules dans les zones propres, en particulier là où les produits stériles sont fabriqués.

Selon l’annexe 1, la surveillance environnementale routinière devrait inclure une stratégie de comptage des particules alignée avec les grades de propreté des différentes zones de l’installation de fabrication. Les zones propres sont classées en fonction des limites de concentration de particules, et le comptage des particules doit être effectué pour s’assurer que ces limites ne sont pas dépassées.

Elle spécifie également la nécessité d’une surveillance continue pendant le traitement aseptique, en utilisant des compteurs de particules en temps réel pour détecter des particules de tailles pertinentes, typiquement de 0,5 µm et 5 µm. La fréquence de surveillance et les limites de contamination particulaire doivent être établies en fonction de l’évaluation des risques, avec des exigences plus strictes pour les zones de grade supérieur telles que les zones de Grade A.

Les résultats du comptage des particules doivent être enregistrés et examinés, des actions appropriées étant prises en cas de déviations par rapport aux limites établies. L’annexe 1 souligne également l’utilisation de compteurs de particules dans les zones de Grade A et B pendant les états opérationnels (dynamiques) et non opérationnels (au repos) pour évaluer de manière exhaustive la qualité environnementale.

L’annexe 1 mandate une enquête et une rectification immédiates en cas de dépassements pour prévenir la contamination des produits stériles, assurant la qualité du produit et la sécurité des patients.

Normes ISO

ISO 14644 (Salles blanches et environnements contrôlés associés)

Cette norme internationale fournit un cadre complet pour classer la propreté de l’air dans les salles blanches et les environnements contrôlés associés, en mettant l’accent sur le contrôle de la contamination particulaire en suspension dans l’air.

Ces normes spécifient les exigences pour la surveillance et les tests afin de vérifier la performance de la salle blanche. Elle établit les concentrations maximales autorisées de particules, de diverses tailles, pour différentes classifications de salles blanches. Des tests réguliers pour ces particules sont essentiels pour assurer la conformité continue avec la classe spécifiée d’environnement propre, ce qui est crucial dans des industries telles que les produits pharmaceutiques, la biotechnologie et l’électronique où la contamination des produits ou des processus par des particules doit être minimisée.

Les normes détaillent une méthodologie pour mesurer la concentration de particules en suspension dans l’air, ce qui aide à évaluer l’efficacité de la filtration de l’air et la propreté globale de l’environnement contrôlé. Cela implique de sélectionner des emplacements d’échantillonnage appropriés, d’utiliser des compteurs de particules répondant à la sensibilité requise, et de réaliser des tests dans des conditions spécifiées reflétant les états opérationnels de l’installation.

Les données obtenues des activités de comptage des particules doivent être analysées pour garantir que la salle blanche respecte constamment les niveaux de classification désignés. Cette analyse peut également aider à identifier les tendances qui peuvent indiquer un déclin dans le contrôle environnemental, permettant ainsi des actions correctives à prendre avant que la qualité ou la sécurité du produit soit compromise.

Directives ICH

ICH Q7 Guide des Bonnes Pratiques de Fabrication pour les Principes Actifs Pharmaceutiques :
Bien que non spécifique au comptage des particules, cette directive aborde l’importance du comptage des particules en ce qui concerne le contrôle de qualité du processus de fabrication des principes actifs pharmaceutiques (APIs). Cette directive souligne la nécessité d’avoir des contrôles et des procédures appropriés en place pour prévenir la contamination et la contamination croisée, ce qui comprend le contrôle des matières particulaires.

Bien que l’ICH Q7 ne fournisse pas de limites spécifiques de comptage de particules ou de procédures détaillées pour le comptage des particules, il exige des fabricants d’établir et de suivre des procédures écrites définissant le nettoyage et le contrôle de l’installation et de l’équipement, en particulier dans les zones où les APIs sont traités.

Le guide implique que le comptage des particules, en tant que partie de la surveillance environnementale, est crucial pour garantir que le processus de fabrication n’est pas affecté négativement par la qualité de l’air. Il est implicite que le contrôle de l’environnement où les APIs sont fabriqués devrait être tel qu’il ne contribue pas à la contamination du produit.

Cela comprend la surveillance des particules là où elles peuvent avoir un impact sur la qualité du produit. Le contrôle environnemental aide également à maintenir l’intégrité et la pureté des APIs tout au long du processus de fabrication, du stockage et jusqu’à leur transport hors de l’installation. Par conséquent, bien que l’ICH Q7 ne donne pas de spécificités sur le comptage des particules, il mandate un environnement contrôlé qui, par extension, comprend la gestion de la contamination particulaire.

Conformité GMP et GxP

L’alignement du comptage de particules avec les Bonnes Pratiques de Fabrication (GMP) et les Bonnes Pratiques de Laboratoire (GLP), collectivement désignées sous le terme de principes GxP, est fondamental pour maintenir l’intégrité des systèmes de surveillance environnementale dans les environnements de fabrication et de laboratoire, notamment dans les industries pharmaceutique, biotechnologique et des dispositifs médicaux.

Le comptage de particules est une composante cruciale du contrôle de la contamination – un aspect central des GMP. Il implique la quantification et le dimensionnement des particules, par exemple, dans les salles blanches où la stérilité de l’environnement est primordiale.

Les directives GMP nécessitent un contrôle rigoureux des paramètres environnementaux, y compris la matière particulaire, pour minimiser le risque de contamination. En veillant à ce que les niveaux de particules restent dans les limites scientifiquement établies, le comptage de particules soutient directement l’accent mis par les GMP sur la qualité et la sécurité du produit. La surveillance et la documentation régulières des comptes de particules aident non seulement à vérifier les niveaux de propreté, mais contribuent également aux aspects de traçabilité et de responsabilité de l’assurance qualité.

En plus de soutenir les GMP, le comptage de particules est également intrinsèquement lié au spectre plus large des principes GxP qui englobent le GLP, les Bonnes Pratiques Cliniques (GCP), et d’autres, selon l’industrie spécifique.

Ces principes sont conçus pour garantir que les produits sont sûrs, répondent à leur usage prévu, et adhèrent aux processus de qualité qui sont méticuleusement documentés et auditable. Les données de comptage de particules jouent un rôle vital dans la composante d’intégrité des données de GxP.

Le processus garantit que les données sont enregistrées de manière cohérente, et que toute déviation est rapidement identifiée et abordée, maintenant ainsi le principe GxP de traçabilité et de fiabilité des données. Par exemple, dans un environnement GLP, le comptage de particules soutient la reproductibilité des conditions dans lesquelles les études de laboratoire sont menées, renforçant ainsi la robustesse et la crédibilité des résultats.

En mettant en œuvre et en suivant des procédures de comptage de particules précises et reproductibles, les entreprises soulignent leur engagement à maintenir les normes GxP, garantissant ainsi la conformité réglementaire et la protection du bien-être des consommateurs et de l’environnement.

3.     La sécurité des patients au cœur

Mais pourquoi tant d’importance au comptage de particules ? Eh bien, vous ne voudriez pas que de la poussière, des particules métalliques ou plastiques se retrouvent dans l’un de vos vaccins ou produits et rendent quelqu’un ou tout le monde vraiment (vraiment, vraiment, vraiment…) malade, voire pire…

Plus sérieusement :

a. Minimisation des risques pour la santé

Les patients comptent sur les produits pharmaceutiques pour leur bien-être, et tout compromis sur la qualité des produits peut présenter des risques importants pour la santé. Un comptage précis des particules joue un rôle essentiel dans la minimisation des dangers potentiels pour la santé en garantissant que les médicaments sont exempts de contaminants nocifs.

Le respect de ces réglementations est essentiel pour garantir que les produits pharmaceutiques sont sûrs pour les patients. Se conformer aux normes de comptage de particules aide à prévenir les dommages potentiels dus aux contaminants.

b. Prévention des réactions indésirables

Les produits contaminés peuvent entraîner des réactions indésirables, allant de légères réponses allergiques à de graves complications de santé. Un comptage précis des particules est une mesure proactive pour prévenir de tels incidents, protégeant ainsi le bien-être des patients. Voyez ?

c. Intégrité du produit

Respecter les exigences réglementaires en matière de comptage de particules garantit que les produits conservent leur intégrité tout au long du processus de fabrication, garantissant que les patients reçoivent des médicaments de la plus haute qualité. Nous le voulons tous, n’est-ce pas ?

4. Prévenir les rappels de produits coûteux et les litiges

a. Éviter les rappels de produits

Les rappels de produits dus à la contamination peuvent être incroyablement coûteux et dommageables pour la réputation d’une entreprise pharmaceutique. Un comptage précis des particules sert de mesure préventive, réduisant considérablement la probabilité de rappels et les pertes financières associées.

b. Conformité légale

Le non-respect des normes réglementaires peut entraîner des conséquences graves, y compris des actions réglementaires, des rappels de produits et des responsabilités légales. Suivre les directives établies est un aspect fondamental du maintien de la conformité.

c. Responsabilité légale

Les produits contaminés peuvent entraîner des responsabilités légales et des poursuites judiciaires. Un comptage précis des particules agit comme une défense cruciale, démontrant la diligence raisonnable dans la garantie de la qualité et de la sécurité des produits.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Dans mon prochain article, nous passerons en revue quelques considerations en ce qui concerne les compteurs de particules et la surveillance environnementale.

Une question sur les compteurs particulaires ?

N’hésitez pas à nous contacter dès maintenant. Envoyez-nous un message et nous vous répondrons sous peu.

Autres actualités
Laborama 2024
Évènemment and MIRRHIA LABS® 21 Feb 2024

Laborama 2024

Rejoignez-nous les 14 et 15 mars au stand A13 à Brussels Expo
Monitoring de température et d’humidité en laboratoire
MIRRHIA LABS® 19 Feb 2024

Monitoring de température et d’humidité en laboratoire

Améliore l’efficacité de ton laboratoire grâce à des solutions de surveillance avancées. Garantis la qualité et la conformité sans effort.
Compteurs particulaires | Études de cas et EMS dans le pharma
Comptage Particulaire and EMS 02 Feb 2024

Compteurs particulaires | Études de cas et EMS dans le pharma

Ainsi se termine ce merveilleux voyage dédié au monde des compteurs de particules.
Le comptage particulaire dans le pharma
Comptage Particulaire and MIRRHIA FACILITY® 15 Dec 2023

Le comptage particulaire dans le pharma

Comptage de particules - Considérations pour les applications pharmaceutiques
Les Compteurs Particulaires et le Monitoring Environnemental
Comptage Particulaire and MIRRHIA FACILITY® 06 Dec 2023

Les Compteurs Particulaires et le Monitoring Environnemental

Comptage de particules - Considérations pour les applications pharmaceutiques
L’EMS dans le pharma
EMS and MIRRHIA FACILITY® 06 Dec 2023

L’EMS dans le pharma

Le rôle crucial de l'EMS dans l'industrie pharmaceutique
L’EMS du futur
EMS and MIRRHIA FACILITY® 05 Dec 2023

L’EMS du futur

L'EMS/FMS d'aujourd'hui et de demain – une solution Mirrhia
L’annexe 11 et les systèmes informatisés
Législation 04 Dec 2023

L’annexe 11 et les systèmes informatisés

L’Annexe 11 en Europe et le 21 CFR part 11 côté US, les reglementations en matière de systèmes informatisés comme l'EMS.
Mirrhia – ContaminExpo 2023
Évènemment 03 Dec 2023

Mirrhia – ContaminExpo 2023

Cette année encore, nous serons présents à Paris, afin de vous présenter nos solutions de surveillance environnementale et notamment MIRRHIA LABS® et MIRRHIA FACILITY®.