01/12/2023

Annexe 1 – Nouvelle version

La fabrication des médicaments stériles

Cela fait plus de 3 mois qu’elle est sortie, la fameuse nouvelle version de l’annexe 1 et évidemment, on s’est dit qu’on allait t’en parler un peu 🙂

L’Annexe 1, c’est quoi déjà ?

Pour rappel, ce petit document de 59 pages, publié par la Commission Européenne, fournit des conseils techniques sur les principes et lignes directrices des bonnes pratiques de fabrication (BPF en français et GMP pour Good Manufacturing Practice en anglais) des médicaments pour les humains et à usage vétérinaire, que ce soit sur le control et le design des bâtiments, des équipements, des systèmes utilisés et également sur les procédures, ceci afin d’éviter toute contamination.

Cette Annexe soutient les autorités dans l’application des lois européennes.

Si tu veux savoir en détail de quoi parle l’annexe1 et découvrir sa structure par exemple, je t’invite à lire un article que j’ai écrit avec amour et qui s’intitule : l’annexe 1 pour les nuls.

La révision de l’annexe 1, une révision tant attendue.

Mais pourquoi en faire tout un feu d’artifice qui te donne envie de danser la Carioca ?

Bon autant te dire quand dans le secteur, je suppute que certains attendent ça depuis la nuit des temps ou presque. Le statut du document veut tout dire : « Révision de la version de 2007 de l’Annexe 1 ». Et on est presqu’en 2023 ! Tu vois un peu l’bazar ? Bref, il était temps.

Il faut dire qu’en 16 ans, de l’eau a coulé sous les ponts mais la réglementation elle, a bien changé et les environnements où sont fabriqués tous ces produits ont sérieusement évolués.

Reste que dans cette nouvelle version, c’est la volonté d’enlever toute ambiguïté et incohérences qui a pris le dessus et tant mieux. Finalement, on n’a pas vraiment envie de jouer avec la vie des gens. Et puis il fallait aussi prendre en considération l’évolution fulgurante des technologies utilisées.

Question à deux balles :

Quand va-t-elle entrer en vigueur ?

Le 25 aout 2023 ce qui te laisse un bon 9 mois si tu dois changer quelque chose dans ton entreprise.

Qu’est-ce qui change, en gros ?

Tout d’abord, et franchement, c’est un point vraiment important, elle est plus compréhensible par le commun des mortels. Effectivement, autant dicter des règles qui soient comprises par tout le monde, du CEO de ta société pharmaceutique à ton opérateur de salle blanche, si le but est de sauver des vies.

Je me suis englouti l’intégrale de l’Annexe 1. Super intéressant. Et honnêtement oui, il y a eu un sacré effort dans le rédactionnel !

S’il y a des paragraphes qui ont disparu, certains ont doublés voir triplés. Certains thèmes ont été développés point par point, comme l’usage des gants, l’environnement, les méthodes de décontamination, le nettoyage et la désinfection, etc…

Bonne nouvelle la structure reste la même. Mais un titre change (qui nous concerne d’ailleurs en tant que fournisseur de solution de monitoring environnemental), celui du chapitre 9 qui s’intitule maintenant : « Surveillance de l »environnement et des processus » – en lieu place de « Surveillance de l »environnement et des processus viables et non viables ».

La gestion du risque qualité à travers toute l’Annexe 1 (QRM)

La gestion du risque qualité (Quality Risk Managment), ce n’est pas nouveau dans l’Annexe 1 mais dans cette nouvelle version, on t’annonce dès le départ que le QRM s’applique à tout le document et que tu vas y retrouver des références et des fondements tout du long.

Une nouvelle section sur la Stratégie de contrôle de la contamination (La CCS)

Un des nouveaux requis les plus important dans la nouvelle Annexe 1 est la stratégie de contrôle de la contamination (en anglais, Contamination Control Strategy (CCS).

La CCS devrait être implémentée dans toutes les installations pour déterminer les points critiques concernant le contrôle de la contamination et pour évaluer l’efficacité de tous ces contrôles et mesures de surveillance. C’est ce qui permettra de gérer le risque pour la sécurité et la qualité du produit.

Alors soyons clair, si tu crées une CCS pour la mettre dans un tiroir poussiéreux et l’oublier à jamais pendant 16 ans, tu n’es clairement pas sur la bonne voie et ta production de produits stériles non plus.

Ta CCS est faite pour être revue quand c’est nécessaire et mise à jour régulièrement. Le but est d’améliorer continuellement les méthodes de contrôle. Elle doit donc faire l’objet de revue périodique ce qui entrainera des mises à jour dans le système de qualité pharmaceutique (PQS).

Un mot d’ordre : avant de changer quoi que ce soit, Il faut absolument évaluer l’impact du changement que tu veux apporter.

Bref, c’est à toi de prendre toutes les précautions nécessaires pour faire en sorte que ton produit soit bel et bien stérile.

La notion de RABS (Restricted Access Barrier Systems) ou isolateurs

Elle n’était pas présente avant. Les RABS ou Isolateur, sont ces équipements qui permettent de minimiser dans des zones critiques (grade A), la contamination microbienne liée aux interventions humaines directes. Tu vois ces machines avec des gants intégrés ? Et bien ça c’est un RABS ou un isolateur.

Et à quoi ça sert ? Figure-toi que ces technologies assurent des conditions optimales aux produits quand ils se trouvent dans des zones critiques tout au long des opérations et diminuent le risque de transfert de contamination. Note ici que le matériel utilisé pour les gants, que ce soit pour les isolateurs ou les RABS, doit démontrer une résistance chimique et mécanique suffisante. Et bien sûr, la fréquence de remplacement doit être reprise dans la CCS. Si tu utilises les beaux gants bleus de ton RABS dans une zone de grade A, ils doivent être stérilisés avant leur utilisation ou bio-décontaminé ! Ça ne rigole pas, hein !

Et la surveillance environnementale dans tout ça ?

Donc, tu te doutes qu’à partir du moment où on fabrique un médoc stérile qu’on va administrer par voie orale ou injectable, on ne peut pas faire n’importe quoi et que les conditions dans lesquelles on fabrique et on conditionne ces produits doivent être hyper contrôlées et (je te le donne en mille) monitorés de manière systématique.

Et le gros changement qui est apporté à cette révision concerne le monitoring microbiologique. Il est clairement dans ton intérêt de revoir ton programme de surveillance environnementale pour être certain.e que ton fonctionnement est toujours conforme à la législation.

La nouvelle annexe 1 stipule qu’un plan d »échantillonnage doit être écrit, que ta stratégie de contrôle de la contamination doit influencer directement ton programme de monitoring environnemental. Ce plan doit te fournir toutes les données qui te permette de garantir que tes salles blanches sont réellement propres et que tu es en mesure de détecter les excursions qui pourraient présenter un risque pour la qualité de ton produit.

Avec la Contamination Control Strategy (CCS) renforcée et qui va t’imposer de surveiller tes paramètres critiques, on te conseille évidemment de t »équiper d »un système de surveillance environnementale comme Mirrhia. Grâce à Mirrhia, tu vas pouvoir justement suivre et mesurer tout ce que tu veux (le comptage particulaire, la pression, etc.) et surtout afficher les tendances pour avoir une maîtrise totale de ton environnement.

Maintenant que la version finale de l »annexe 1 a été publiée, il est important de revoir ton programme de surveillance environnementale pour t’assurer que les méthodes utilisées sont toujours conformes.

Concrètement, ça se traduit comment ? Et bien sûr base d’une analyse de risque et sur base des résultats de cette analyse, on détermine qu’une zone ou un emplacement doit être monitoré de façon systématique et si c’est possible en activité (ce qui n’est pas toujours réalisable d’ailleurs).

Pour une zone de classe A (en gros, c’est une zone critique pour tout ce qui est aseptique, le remplissage de fiole par exemple), le monitoring particulaire et microbiologique doit être réalisé pendant toute la durée des étapes critiques (c’est ici que tu vas avoir besoin de MIRRHIA FACILITY®).

On considère que les zones B (par laquelle tu passes généralement avant d’entrer dans une zone A) devraient également être monitorées comme les classes A avec un échantillonnage moins fréquent.

Pour la surveillance des classes C (où l’on prépare les solutions à filtrer et les pesées) et D (où l’on nettoie les équipements par exemple), on se réfère aux principes de gestion des risques qualité. Les exigences et les seuils d’alerte et d’action sont fonction de la nature des opérations réalisées.

Ce n’est pas vraiment du changement qu’on apporte au monitoring environnemental mais un renforcement de la stratégie de contrôle de la contamination. Comme cité ci-dessus, un mot d’ordre pour cette nouvelle version : avant de changer quoi que ce soit, Il faut absolument évaluer l’impact du changement que tu veux apporter… et surtout le transcrire en process que tu vas pouvoir mesurer avec Mirrhia.

Une volonté d’harmoniser

Entre l’annexe 1, les normes de l’OMS, le PIC/S (aka Pharmaceutical Inspection Coorperation Scheme), il était également temps d’harmoniser tous ces principes liés à la fabrication de médicaments stériles. La volonté était aussi de s’aligner à la FDA et à ses lignes directrices de 2004 sur les produits pharmaceutiques stériles fabriqués par traitement aseptique. Tout ceci dans le but d’améliorer continuellement les produits et donc de garantir davantage la sécurité et la santé du patient !

Avez-vous une question sur l’Annexe 1 ?

N’hésitez pas à nous contacter dès maintenant. Envoyez-nous un message et nous vous répondrons sous peu.

Autres actualités
Monitoring de température et d’humidité en laboratoire
MIRRHIA LABS® 19 Feb 2024

Monitoring de température et d’humidité en laboratoire

Améliore l’efficacité de ton laboratoire grâce à des solutions de surveillance avancées. Garantis la qualité et la conformité sans effort.
Compteurs particulaires | Études de cas et EMS dans le pharma
Comptage Particulaire and EMS 02 Feb 2024

Compteurs particulaires | Études de cas et EMS dans le pharma

Ainsi se termine ce merveilleux voyage dédié au monde des compteurs de particules.
Le comptage particulaire dans le pharma
Comptage Particulaire and MIRRHIA FACILITY® 15 Dec 2023

Le comptage particulaire dans le pharma

Comptage de particules - Considérations pour les applications pharmaceutiques
Comptage Particulaire – Qualité et Conformité
Comptage Particulaire, Législation, and MIRRHIA FACILITY® 07 Dec 2023

Comptage Particulaire – Qualité et Conformité

Comptage des Particules – Qualité pharmaceutique et Conformité
Les Compteurs Particulaires et le Monitoring Environnemental
Comptage Particulaire and MIRRHIA FACILITY® 06 Dec 2023

Les Compteurs Particulaires et le Monitoring Environnemental

Comptage de particules - Considérations pour les applications pharmaceutiques
L’EMS dans le pharma
EMS and MIRRHIA FACILITY® 06 Dec 2023

L’EMS dans le pharma

Le rôle crucial de l'EMS dans l'industrie pharmaceutique
L’EMS du futur
EMS and MIRRHIA FACILITY® 05 Dec 2023

L’EMS du futur

L'EMS/FMS d'aujourd'hui et de demain – une solution Mirrhia
L’annexe 11 et les systèmes informatisés
Législation 04 Dec 2023

L’annexe 11 et les systèmes informatisés

L’Annexe 11 en Europe et le 21 CFR part 11 côté US, les reglementations en matière de systèmes informatisés comme l'EMS.
Mirrhia – ContaminExpo 2023
Évènemment 03 Dec 2023

Mirrhia – ContaminExpo 2023

Cette année encore, nous serons présents à Paris, afin de vous présenter nos solutions de surveillance environnementale et notamment MIRRHIA LABS® et MIRRHIA FACILITY®.